Bio-bibliographie rapide, pour les pressés

 

on voit le portrait d'Annick Demouzon qui sourit en regardant bien enf ace, le visage un peu penché

Née en région parisienne, Annick Demouzon vit à Moissac, dans le Tarn et Garonne. Elle a suivi, successivement et parallèlement, des études de Lettres, de Psychologie et d’Orthophonie. Après quelques  années dans l’enseignement, elle pratique le métier d’orthophoniste.

Elle écrit depuis sa toute petite enfance et sa première publication sera celle d’un recueil de poésie :

— Sur le chemin de l’oiseau feuille, poésie, éditions Saint Germain des prés.

Puis, sans cesser d’écrire, elle s’est surtout consacrée à sa famille et son métier, avant de replonger avec passion en écriture en 2005.

Bon nombre de ses textes ont alors été publiés en revues, journaux ou anthologies et l’un d’eux a été mis en onde par la RTBF-La Première. Lauréate de plus d’une soixantaine de concours de nouvelles, elle a attendu ces encouragements avant d’oser l’édition personnelle de ses nouvelles et, surtout, affronter le Prix Prométhée, prix pour lequel un premier recueil, Souriez, avait été finaliste en 2010.

Deux recueils ont ainsi vu le jour, dont l’un a été distingué par le prestigieux et convoité Prix PROMÉTHÉE :

Virages dangereux, nouvelles, éditions Le bas Vénitien, septembre 2011

  • Prix de l’AGORA de Ste Foy, 2016
  • Recueil, par ailleurs, nominé pour le Prix de LA FEMME RENARD-LAUZERTE, 2012
  • Finaliste, dans une version plus courte pour le Prix Ville d’ANGERS-Harfang-Nouvelle R, 2008

À l’ombre des grands bois, nouvelles, éditions du Rocher, octobre 2011

  • Prix PROMÉTHÉE de la nouvelle, 2011

En 2012, la dernière nouvelle d’À l’ombre des grands bois a été traduite et publiée en Serbe par la BIBLIOTHÈQUE NATIONALE DE SERBIE dans un court recueil où ont été invités cinq nouvellistes français : Sylvain TESSON, Andrée CHEDID, Olivier ADAM et Brigitte GIRAUD, tous Prix Goncourt, et Annick DEMOUZON, Prix Prométhée.

in Svetionik (Le phare), éditions POVELJA, 2012.

Quand elle n’écrit pas – elle a actuellement en chantier plusieurs ouvrages -, Annick Demouzon s’adonne aux joies de la musique, du chant et de la peinture, ainsi qu’aux plaisirs de la photo et de la marche, tous essentiels.

 

Pour les curieux, Lire « Biographie plus complète » ou « Annick Demouzon répond aux questions de L’encrier renversé« , où elle s’explique sur son rapport aux livres et à l’écriture.

Pour découvrir les critiques dans la presse papier ou les autres médias, ouvrir « Presse« .

 

 

 

 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s